AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les ampoules basses consommations...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pt'i_louis

avatar

Nombre de messages : 1165
Age : 30
Localisation : st-doul'plage
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Les ampoules basses consommations...   Dim 7 Déc 2008 - 16:17

Pour info :

On croyait bien faire en achetant (cher) des ampoules à économies d'énergie. Erreur ! Ces mini-usines d'éclairage contiennent du mercure et émettent de puissants champs électromagnétiques. Elles coutent 4 fois plus cher que les ampoules classiques, mais on nous dit partout qu'il ne faut plus acheter que des ampoules basse consommation parce qu'elles protègent la planète et durent plus longtemps. Ces ampoules sont pourtant de véritables bombes à retardement car elles contiennent une quantité non négligeable de mercure à l'état gazeux et parce qu'elles émettent des champs magnétiques et des radio fréquences. Elles fonctionnent exactement comme les tubes fluorescents : une décharge électrique provoque la collision d'électrons avec des ions de vapeur de mercure, générant un rayonnement ultraviolet par excitation des atomes de mercure. L'innovation technique est basée sur l'adjonction d'un circuit électronique intégré comprenant un starter et un ballast(transformateur). Une véritable usine miniature ! Le ballast électronique émet des champs magnétiques de basses fréquences entre 50 et 500 Hz ainsi que des hautes fréquences entre 20 et 60 kHz destinées à corriger le défaut inhérent à cette technologie, qui est de diffuser une lumière papillotante. Alerté par des porteurs de pacemaker ayant subi des interférences électromagnétiques à proximité de ces ampoules, Pierre le Ruz, directeur scientifique du centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques ( CRIIREM), a vérifié : "nous avons, entre autres, mesuré des radiofréquences harmoniques jusqu'à 200V par mètre, alors que les valeurs limites en vigueur sont de 27V/m". L'électropolution ainsi générée entraine une diminution de lamélatonine, une hormone qui induit le sommeil, régule l'humeur et inhibe la prolifération des cellule cancéreuses. La revue scientifique The Lancet a publié en 1978 une étude reliant diminution de lamélatonine et cancer du sein. D'autres études ont montré qu'il en est de même pour l'hypertrophie bénigne de la prostate, le cancer de la prostate, de l'ovaire, du col de l'utérus, du poumon, de l'estomac, de la thyroïde et le cancer colorectal. Autres conséquences à court terme : troubles du sommeil, excitabilité, irritabilité et hyperactivité. Il Faut donc éviter les ampoules basse consommation, notamment à côté de la tête. Mieux vaut opter pour les bonnes vieilles ampoules à incandescence. Quitte réduire la durée d'éclairage pour économiser les ressources de la planète en allant nous coucher plus tôt !

Annie Lobé, (auteur de La fée électricité) : "Attention à la casse !!!" Chaque lampe basse consommation contient 0,05mg de mercure. En les cassant on s'expose donc à respirer des vapeurs toxiques. Alors qu'il faudrait inciter les consommateurs à faire très attention en manipulant ces lampes. Les vendeurs se gardent bien de nous donner de telles précisions. Comme pour tous les produits dangereux, leur recyclage est obligatoire. Il est d'ailleurs payé par les consommateurs à raison de 0,20€ ht par ampoule. Actuellement, seulement 36% des ampoules jetées seraient recyclées tandis que les ventes ont presque doublées en 4 ans pour représenter environ 25 millions d'unités. C'est donc une énorme quantité de mercure qui se retrouve dans la nature...


ça fait un peut flipper quant même...

Désolé je n'ai pas la source exacte, c'est mon père qui m'a envoyé ça, dès que je le croise, je lui demande plus de précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MaRail

avatar

Nombre de messages : 246
Age : 27
Date d'inscription : 20/02/2008

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Dim 7 Déc 2008 - 21:17

hallucinant.. merci pour l'article pti louis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/marail
Despé

avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Au CeNtRe De La SpIrAle ...
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Lun 8 Déc 2008 - 1:06

'tin ca craint !
j'en ai une dans ma piece principale ...
merci pour l'info, ils en parlent pas mal sur le net
c pas des conneries c ca ki fait peur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Despé

avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Au CeNtRe De La SpIrAle ...
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Lun 8 Déc 2008 - 1:11

j'ai trouvé ca : http://www.lemoniteur.fr/actualite/environnement/ampoule_basse_consommation_apres_danger/D14B60145.htm

et ca :

Citation :
UFC QUE CHOISIR
10/01/05
Ampoules
Tout pour prendre une décision éclairée

Choisir une ampoule est loin d'être à négliger si l'on veut s'assurer un bon confort visuel tout en limitant la dépense en énergie.


Difficile d'y voir clair entre les ampoules traditionnelles, les halogènes dépensiers et les « fluocompactes » économes mais peu décoratives, sans parler des formes et des couleurs presque infinies. Si on ajoute à cela la puissance, le voltage, la forme du culot ou encore l'efficacité lumineuse, on n'est pas loin de devoir suivre des études d'ingénieur pour s'y retrouver. Quelques explications éclairées s'imposent.

Les traditionnelles ampoules à incandescence contiennent un filament en tungstène qui s'échauffe dès qu'un courant électrique le parcourt. Elles ont pour avantage d'offrir une lumière de bonne qualité et un coût très faible à l'achat (0,40 à 2 euros). Seulement, elles ont pour défaut principal de produire trop de chaleur et donc de dépenser beaucoup d'électricité et d'augmenter les risques de brûlure. De plus, leur durée de vie est relativement courte et leur efficacité lumineuse assez faible (environ 12 lumens/watt). Mieux vaut donc les installer dans des endroits difficilement accessibles où elles seront allumées pour de courtes durées (cave, escalier, placard...). Par ailleurs, si elle est visible, une ampoule « opale » ou « mate » est la bienvenue car elle évite l'éblouissement.

Les halogènes sont aussi constitués d'un long filament en tungstène, mais celui-ci est entouré d'un gaz inerte mélangé à des composés halogènes (fluor et chrome, par exemple), le tout couvert d'une protection réalisée à base de quartz. Le plus souvent sous forme de « crayon », elles dispensent une lumière blanche proche de la lumière naturelle pour un prix d'achat abordable (3 à 5 euros). Toutefois, leur luminosité insuffisante (de l'ordre de 18 lumens/watt), leur fort dégagement de chaleur et leur consommation importante en électricité les limitent aux éclairages d'ambiance. Seule précaution : l'ampoule ne doit jamais être touchée directement avec les doigts, sous peine de fragiliser le quartz. Il existe également des ampoules halogène basse tension (12 ou 24 volts), idéales pour une liseuse.

Les ampoules « économiques » méritent leur nom

La dernière grande famille d'ampoules est celle des fluocompactes. Celles-ci renferment un mélange de vapeurs de mercure et de gaz rares qui, grâce à la création d'un champ électrique, émet un rayonnement ultraviolet qu'une poudre électroluminescente transforme en lumière visible. Avec leurs longs tubes qui s'engouffrent dans une base en plastique, les fluocompactes sont pour la plupart relativement inesthétiques. Heureusement, des modèles récents ont pris l'aspect d'ampoules traditionnelles. Leur principal attrait vient de leur faible dépense en énergie, cinq fois inférieure à celle de leurs concurrentes. De plus, leur surface qui ne devient jamais brûlante, leur durée de vie bien supérieure et leur excellente efficacité lumineuse (30 à 80 lumens/watt) permettent de les utiliser dans des endroits où elles seront destinées à rester allumées longtemps. Enfin, elles ne s'apparentent plus systématiquement à de longs tubes recourbés. Désormais, il en existe de toutes les formes. Seuls défauts : elles nécessitent quelques dizaines de secondes avant d'atteindre leur pleine luminosité et leur prix à l'achat reste élevé (de 5 à 15 euros).

Choisir la puissance selon l'utilisation

Enfin, au moment de l'achat, pensez à choisir le bon culot : à baïonnette (référence B22) pour les unes, à grosse vis (référence E27) ou à vis étroite (référence E14) pour les autres. Regardez aussi l'emballage avec attention. Plusieurs indications doivent y figurer : efficacité énergétique (de A à G), luminosité (en lumens), durée de vie (en heures) et puissance (en watts). Le choix de cette dernière dépend de l'utilisation que vous souhaitez faire de votre ampoule. Pour regarder la télévision ou créer une ambiance dans un salon, elle doit se situer entre 40 et 60 watts pour une ampoule classique, 20 et 35 watts pour une ampoule halogène et 5 et 11 watts pour une fluocompacte. En revanche, pour lire ou travailler, la puissance doit rester entre 75 et 100 watts pour une ampoule classique, 60 et 100 watts pour une ampoule halogène et 11 et 23 watts pour une fluocompacte.

Les grands magasins de bricolage offrent certainement le plus large choix, mais quel que soit votre lieu d'achat, pensez à faire vos réserves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chasseur

avatar

Nombre de messages : 126
Age : 30
Localisation : dans la foret
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Mar 9 Déc 2008 - 0:55

moi je pense que tous le monde devrait s'éclairé à la bougie : :brav: :


Que dire a part que nous sommes encore et toujours PRIS POUR DES CONS .c'est pour cela que je vous conseille ( si je peut le permettre ) de vous conseiller d'attendre un petit peu lorsque des nouveaux produits arrivent sur le marché . Ceux ci peuvent parfois s'avérer dangereux pour l l'environnement et pour notre santé. N'oubliez jamais non plus que la télé est la plus grande propagande jamais inventé. : :bad: :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miam

avatar

Nombre de messages : 631
Age : 30
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Mar 9 Déc 2008 - 17:54

ca m'en bouche un coin mon cher ti'louis !!!!!!!

j'ai juste envie de dire monde de merde!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pt'i_louis

avatar

Nombre de messages : 1165
Age : 30
Localisation : st-doul'plage
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Mar 9 Déc 2008 - 20:52

t'as vus , c'est dingue... moi j'ai halluciné !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alcoolikanonym
Admin
avatar

Nombre de messages : 2382
Age : 34
Localisation : accoudé au comptoir
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Mar 9 Déc 2008 - 20:59

arf ,on a mis ke ca a la maison!! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r1tmepafatique.editboard.com
Pt'i_louis

avatar

Nombre de messages : 1165
Age : 30
Localisation : st-doul'plage
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Mar 9 Déc 2008 - 21:11

ah !!! ba vous êtes foutus.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alcoolikanonym
Admin
avatar

Nombre de messages : 2382
Age : 34
Localisation : accoudé au comptoir
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   Mar 9 Déc 2008 - 21:14

:coup2: :coup2: :coup2: : :héhé: : : :héhé: :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r1tmepafatique.editboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les ampoules basses consommations...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les ampoules basses consommations...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» avis de recherche (Willard White, les basses...)
» Comment faire ses basses?
» [Plugins] VST/VSTi de basses et conseils de mixages
» Le pouce pour les basses le reste pour la mélodie
» Comment étouffer les basses sur un réso?...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
R1T MéPOFATIGUé :: Présentations & discussions :: Un peu d'écologie-
Sauter vers: